“Non, mais ce programme était un virus crypto locker utilisant un code inédit indétectable par les meilleurs pare-feux et mécanismes de défense informatique, et qui a nécessité la création d’un nouveau protocole de restauration spécifique par un fournisseur mondial de services.”